Bon, je donne tout ce que j'ai, mis en vrac, car il m'est en ce moment impossible, môa, jeune femelle en âge de procréer, de générer quelque chose de présentable avec les bons trucs aux bons endroits. Donc ce post sera l'équivalent scributalistique d'un dessin de Dali, avec les yeux à la place des pieds et aucun lien entre les deux. Tout el monde il mé souit?

Donc, en vrac (j'ai l'impression que cette expression se répète un peu quand même):

Je continue à monter en puissance toute seule côté développement durable et écologie. Bien que le premier me semble plus facile ("messieurs les grands producteurs, il faut trouver un nouvel emballage DevDur pour mettre mes tablettes de chocolat dedans..") que le second ("j'arrête tout de suite d'acheter du chocolat parce qu'il y a trop de déchets autour"). Et tous les matins en montant sur mon scoot diabolique qui pue qui pète qui prend son pot pour une trompette, je me dis que je vois partir en fumée tous mes efforts quotidiens. Mais bon, je continue quand même le tri sélectif (au boulot aussi), j'éteins toutes mes lumières, je ne laisse plus (trop) couler l'eau inutilement, j'achète des fruits et légumes français, et de saison (vive les épinards et les cébettes en juin), j'ai une chasse d'eau pipi/popo, j'achete des piles rechargeables, j'achète en grand contenants, j'ai arreté les sprays au gaz au profit des pulvérisateurs, j'imprime en recto-verso ou je me sers des feuilles comme brouillon, , ..... la liste est longue.. oui mais mon scooter cro pourri il pollue pour trois générations.
Je vais finir par rejoindre Nicolas Hulot, s'il veut de moi et de mon scooter.

Je deviens bio... souvent ça va avec le DD. Et ça me reussit. Mon Bare Minerals et ma crème Sanoflore me suffisent. Pour la nourriture, idem, ça barde j'adore (d'ailleurs nouvelle découverte à engloutir, la soupe Céréal Bio tomate et épeautre... ça barde tip top cracotte)

Loin du bio, je suis aussi devenue une dingue de tapas. En Espagne, j'ai découvert le pain catalan frotté à la tomate , la sangria, les anchois doux, la sangria, les bouts de jamon cru vendus dans des cornets de sangria frites, les pipas, la tortilla à la sangria  (bon, ok, j'ai aussi découvert les nuits à 35°c et les moustiques dopés au chorizo, mais c'est pas grave..) Il y a aussi eu la Sagrada Familia, las Ramblas, Cadaquès, le retable de l'église et la maison de Dali avec des oeufs sur le toit, le merveilleux cap Creus, la casa Battlo, le marché de las ramblas, l'arc de triomphe, etc....

IMG_0218

et voici un tit mix de barcelone...
collage

et pour finir, on revient aux papilles...
collage1

tout le monde a pu remarquer que j'ai découvert la fonction mosaïque de mon logiciel de photos, vui vui...

ah, et aussi, last but not least,  la WWI me tue, je suis pleine de courbatures, mais j'adooooore!

C'est trop bien, le yoga me détend de façon incroyable (comme ça je peux me recrisper ensuite tranquillement en écrivant mes posts), et la gym me crée de nouveaux muscles douloureux chaque jour. Je sais maintenant que, oui, j'ai des embryons de biceps. Et non mes abdos n'avaient pas complètement disparus après mon hernie. 
Ils attendaient juste, tapis dans l'ombre, près à produire, au moindre mouvement inhabituel, de l'acide lactique avec des petits cristaux qui font ouille quand on se lève le matin!

je vous prends un par un au oula-hop!